Ce qu’il faut retenir du prêt amortissable

Le prêt amortissable est le plus courant pour les particuliers qui souhaitent acquérir une résidence. Encore faut-il savoir quand souscrire à ce type de prêt, comment calculer ou encore à quoi cela consiste.

Principe du prêt amortissable

Il importe de rappeler que le crédit amortissable est un crédit immobilier. En d’autres mots, cela fait partie des crédits immobiliers classiques. Qui plus est la majorité des prêts proposés par les organismes de crédit est amortissable. De ce fait, c’est la forme la plus courante des crédits immobiliers.

Le principe consiste à payer une somme appelée mensualité. Cela inclut en même temps le capital et l’intérêt. La mode de remboursement se fait généralement par mois. Cela dit, à chacune de ces échéances, le client s’acquitte aussi bien le capital de la somme empruntée que les intérêts. C’est un crédit octroyé par une banque, mais aussi d’autres organismes de crédit comme organismes-credits.com

A noter que la somme empruntée avec le prêt amortissable sert généralement à acheter une résidence primaire ou secondaire. Cela peut aussi servir à acheter un terrain. On peut en faire des travaux de rénovation. Pour les professionnels, un crédit amortissable peut être utilisé pour les murs commerciaux.

La souscription

Il va sans dire qu’il faut remplir certaines conditions pour pouvoir souscrire à un prêt amortissable, tout comme les autres prêts d’ailleurs. En effet, d’une manière simplifiée, la banque veille à s’assurer que le client est dans la capacité de rembourser la somme qu’il emprunte tout en gardant sa qualité de vie. C’est pour cette raison qu’avoir une hypothèque comme caution peut augmenter la chance de voir son prêt validé par la banque.

Comme mentionné, il n’y a pas que dans une banque qu’on puisse souscrire à un prêt amortissable. Il y a d’autres organismes financiers. De même, il est possible de faire appel à un courtier immobilier. Cette option trouve son intérêt dans le fait qu’un courtier connaît particulièrement ce domaine. On peut alors bénéficier de son aide pour la constitution d’un dossier solide. Il en est de même, et surtout, pour la négociation des taux.

Durée et calcul du prêt

Un prêt amortissable peut être contracté sur 10, 15, 20, 25 ou 30 ans. Cela dépend de la somme empruntée. Il y a deux options : un prêt avec un apport personnel de minimum de 10 %. Dans ce cas, cet apport doit représenter 20 % du montant demandé. Le frais du notaire y compris. Sinon, on peut souscrire à un prêt sans apport personnel dit prêt à taux zéro. Enfin, il est possible de demander un financement à 110 % afin de régulariser le frais du notaire.

En ce qui concerne le calcul du montant du prêt, il y a quelques critères qu’il faut prendre en compte dans ce calcul. Il s’agit du montant demandé. Ensuite, il y a le taux d’intérêt qui peut être fixe ou bien variable. Sans oublier l’assurance emprunteur. Enfin, il y a le frais de dossier. Ces éléments entrent en compte lors de la détermination du montant de la mensualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *